L’Europe doit accueillir les réfugiés !

L’horrible situation faite aux migrants autour de la Méditerranée et plus généralement en Europe nous rappelle une nouvelle fois que le système économique et politique dans lequel nous vivons est monstrueux. Les inégalités criantes entre les humains que le capitalisme entretient par l’exploitation des travailleurs pauvres du monde entier, l’échange inégal et le pillage des ressources naturelles, telles sont certaines des causes actuelles des mouvements de populations – lesquels ont d’ailleurs toujours existé dans l’histoire de l’humanité.

Face à la détresse des réfugiés, c’est un devoir des pays qui sont riches grâce à ce même capitalisme que de mettre en place des mesures à la hauteur de la situation en termes d’accueil, de logement décent, de santé et de prise en charge sociale par du personnel formé. Ils en ont les moyens, et même l’un d’entre eux, l’Allemagne, propose d’ouvrir largement ses portes aux réfugiés syriens. Nous devons faire plier les gouvernements qui refusent ces mesures prioritaires de solidarité. C’est possible : le premier ministre britannique David Cameron est peut-être en train de céder face à l’indignation provoquée par la situation.

Alors que les premières réactions des gouvernements ont été de rehausser le niveau de contrôle aux frontières externes de l’Union européenne, puis ensuite à l’intérieur, nous devons affirmer que c’est l’exact inverse qu’il faut faire, car les frontières viennent de révéler à nouveau leur véritable nature de limites criminelles à la liberté humaine. Révolutionnaires, nous sommes citoyens d’un monde que nous voulons sans frontière, ni exploitation, ni échange inégal, un monde débarrassé du capitalisme et de ses conflits impérialistes, où la solidarité et l’entraide font tout pour résorber les terribles différences de développement.

Réfugiés, soyez les bienvenus !