Hommage à Rosa Luxemburg à Paris

Le 8 mars 2010, à l’occasion de la journée internationale des femmes, une plaque en hommage à Rosa Luxemburg a été inaugurée à Paris.

Rosa Luxemburg avait brièvement vécu à Paris dans les années 1894-1895, revenant régulièrement à son exil suisse pendant cette période, précisément à Zurich où elle était doctorante.

Elle a habité à plusieurs endroits à Paris : au 21 rue Feutrier où a été posée cette plaque, ainsi qu’au 7 avenue Reille1, notamment. Elle y travaillait à sa thèse sur le développement économique de la Pologne2, et éditait le journal du SDKP, le parti socialiste révolutionnaire polonais dont elle était membre3. Le premier numéro du journal en question, la Sprawa robotnicza (« La Cause ouvrière »), était paru en juillet 1893 à Paris. Rosa Luxemburg y écrivait souvent anonymement, ou sous pseudonyme (« R. K. », pour « R. Kruszynska »).

Alain Guillerm précise dans sa biographie de Luxemburg : « A Paris, Rosa travaillera aussi sa thèse à la Bibliothèque nationale et à la Bibliothèque polonaise, située sur l’île Saint-Louis. »4

L’idée de cet hommage à Rosa Luxemburg est venue d’élèves du lycée Rosa Luxemburg de Berlin, ce qui explique que le texte de la plaque soit en français et en allemand – on notera d’ailleurs que le texte n’est, curieusement, pas exactement le même dans les deux langues.

Plaque en hommage à Rosa Luxemburg

 

     

Photos de Critique Sociale.

1 Voir par exemple sa lettre à Leo Jogiches du 21 mars 1895.

2 Voir la note 13 de « Rosa Luxemburg (1871-1919) », Critique Sociale n° 4, janvier 2009 : http://www.critique-sociale.info/291/rosa-luxemburg-1871-1919/

Une première traduction en français de la thèse de Rosa Luxemburg est actuellement en préparation, conjointement par les éditions Smolny et Agone.

3 Socjal-Demokracja Królestwa Polskiego, devenu plus tard le SDKPiL (Socjal-Demokracja Królestwa Polskiego i Litwy).

4 Alain Guillerm, Rosa Luxemburg, la rose rouge, Picollec, 2002, p. 31.