La guerre et l’orientation socialiste (25 août 1914)

Ce texte inter­na­tio­na­liste d’opposition à la Pre­mière Guerre mon­diale fut adopté par le comité exé­cu­tif du Socia­list Party of Great Bri­tain (Parti socia­liste de Grande-Bretagne, SPGB) le 25 août 1914. Il fut publié comme édito­rial de son men­suel, The Socia­list Stan­dard (« L’étendard socia­liste »1) de sep­tembre 1914. Il s’agit donc d’un docu­ment his­to­rique, que nous tra­dui­sons ici pour la pre­mière fois en français :

« Attendu que les capi­ta­listes d’Europe s’affrontent à pro­pos du contrôle des routes com­mer­ciales et des mar­chés mon­diaux, et s’efforcent d’exploiter l’ignorance poli­tique et les pas­sions aveugles de la classe tra­vailleuse de leurs pays res­pec­tifs afin de faire prendre les armes aux dits tra­vailleurs, alors qu’il ne s’agit que des affaires de leurs maîtres ;

Attendu que, en outre, les pseudo-socialistes et « diri­geants » tra­vaillistes de ce pays, de même que leurs sem­blables du conti­nent, ont de nou­veau trahi l’orientation de classe des tra­vailleurs2, que ce soit par leur igno­rance de cette posi­tion, par leur lâcheté ou pire, et qu’ils apportent leur sou­tien à la classe diri­geante dans l’utilisation de cette que­relle de bri­gands afin de trou­bler l’esprit des tra­vailleurs et de détour­ner leur atten­tion de la lutte de classe ;

Le Parti socia­liste de Grande-Bretagne réaf­firme l’orientation socia­liste, qui est la suivante :

La société actuelle est basée sur la pro­priété des moyens d’existence par la classe capi­ta­liste ou classe diri­geante, et par consé­quent sur l’esclavage de la classe tra­vailleuse, dont le tra­vail est seul à pro­duire de la richesse.

Dans cette société, par consé­quent, il y a des inté­rêts anta­go­nistes qui se mani­festent sous la forme d’une guerre de classes, entre ceux qui pos­sèdent mais ne pro­duisent pas et ceux qui pro­duisent mais ne pos­sèdent pas.

L’appareil gou­ver­ne­men­tal, incluant les forces armées de la nation, n’existe que pour main­te­nir le mono­pole de la classe capi­ta­liste sur les richesses volées aux travailleurs.

Ces forces armées, par consé­quent, ne sont mises en mou­ve­ment que dans l’intérêt de la classe qui les contrôle – la classe diri­geante –, et puisque l’intérêt des tra­vailleurs n’est pas dans la lutte pour des mar­chés où leurs maîtres dis­posent de la richesse qu’ils ont volé aux tra­vailleurs, mais dans la lutte pour mettre fin à ce sys­tème dans lequel ils sont volés, ils ne sont pas concer­nés par l’actuelle guerre euro­péenne, qui est déjà connue comme la guerre du com­merce (« the busi­ness war »), puisque c’est l’intérêt de leurs maîtres qui est en jeu, et non le leur.

Le Parti socia­liste de Grande-Bretagne s’engage à ce que cet enjeu reste clair, en met­tant l’accent sur la lutte des classes, et tout en expri­mant son hor­reur de cette mani­fes­ta­tion de la nature cruelle, sor­dide et mer­ce­naire de la classe capi­ta­liste inter­na­tio­nale, et tout en décla­rant que rien n’est en jeu qui jus­ti­fie­rait que soit ver­sée une seule goutte de sang des tra­vailleurs, pro­teste caté­go­ri­que­ment contre ce mas­sacre bru­tal et san­glant subi par nos frères de ce pays et des autres, qui sont uti­li­sés comme chair à canon au front pen­dant que la souf­france et la faim sont le lot de leurs cama­rades à l’arrière.

N’ayant nulle que­relle avec la classe tra­vailleuse d’aucun pays, nous éten­dons à nos cama­rades tra­vailleurs de tous les pays l’expression de notre bonne volonté et de notre fra­ter­nité socia­liste, et nous nous enga­geons à tra­vailler au ren­ver­se­ment du capi­ta­lisme et au triomphe du socialisme.

Le monde aux travailleurs ! »

1 Men­suel mar­xiste qui conti­nue à paraître de nos jours, sur la même orien­ta­tion : worldsocialism.org/spgb/socialist-standard

2 Dans l’original « the working-class posi­tion », soit lit­té­ra­le­ment : « la posi­tion classe ouvrière ».

Les commentaires sont fermés.